Retrouvez toutes nos actualités

Un début d’inflexion pour les taux de crédits immobiliers ?

Alors qu'une majorité d'experts n'avait anticipé une baisse des taux qu'en cette fin d’année 2024, certaines banques ont d’ores et déjà démarré l’année avec une politique de prêts aux particuliers assez agressive.

 

Cette évolution positive est attribuée en partie à la décision de la Banque centrale européenne de ne pas augmenter ses taux directeurs, motivée par le ralentissement de l'inflation. Des experts estiment que cela a freiné l'accroissement des coûts pour les établissements financiers, les dissuadant ainsi d'augmenter davantage les taux.

 

Un petit bémol cependant sur les critères d’octroi de ces prêts, imposés par le Haut Conseil de la stabilité financière, limitant les durées d’emprunts à 25 ans et le taux d’endettement à 35%, qui restreignent la distribution des crédits immobiliers. Cependant, le gouverneur de la Banque de France a récemment souhaité un assouplissement de ces contraintes.

 

En ce qui concerne les emprunteurs, notre conseil est plus que jamais de faire jouer la concurrence interbancaire, en recourant de préférence à un courtier en prêt qui connaît parfaitement les politiques de prêts aux particuliers de chacune de ses banques partenaires. Dès ce premier trimestre 2024, vous pourrez accrocher des taux en dessous des 4%.

 

En résumé, la hausse des taux de crédit immobilier semble bel et bien terminée. Si, il y a encore 3 mois, la majorité des acteurs n’anticipait pas de baisse avant fin 2024, force est de constater qu’un certain nombre d’établissements bancaires les prennent à contrepied.

La baisse conjuguée des taux qui s’amorce avec l’assouplissement des conditions d’octroi des prêts qui se dessine va sûrement permettre aux candidats à l’achat de transformer leurs rêves en réalités.